CIFF 2016 : Le calendrier d’un festival à l’image de la paix et du progrès artistique

Organisé à Goma dans le but de promouvoir les talents locaux, le CIFF, Congo International Film Festival, est une messe artistique annuelle confrontant les jeunes artistes de la ville aux aguerris venus des quatre coins du globe depuis 2006.

ciff 2016

Par Jean-fraterne RUYANGE

Le CIFF en est à sa onzième édition aujourd’hui, sous le thème « Plus beau qu’avant », une phrase extraite des paroles de l’hymne national de la RDC et faisant parti de l’héritage national des Congolais.

Organisé par le centre culturel Yolé ! Africa et Alkebu Film Productions, ce festival de cinéma, dont les activités s’étendent à d’autres expressions artistiques (visuels) comme la musique, la danse et le théâtre, vise à participer à l’instauration de la paix dans la partie Est du pays souvent théâtre des conflits armés, d’autres formes de violences et d’insécurité.

Pendant 10 jours d’affilés, du 02 au 10 Juillet 2016, cette cité artistique et culturelle qu’est la ville de Goma, sera couverte d’une série d’activités, notamment des projections, des ateliers de formation, des conférences ainsi que des moments de détente assurés.

L’ouverture officielle très attendue aura lieu ce samedi 02 juillet 2016 dans la grande salle de l’hôtel Cap Kivu à partir de 18h15. Une soirée de gala d’ouverture avec la projection du film « Elephant’s dream » du réalisateur belge Kristof Bilsen. En ce qui concerne les activités intensives relatives au programme général du dit festival, il est prévu :

1235

Après 15 ans de travail au profit de la communauté et du développement de la scène artistique et culturel du Nord-Kivu, le Centre Yolé ! Africa va, en marge de cette 11ème édition du CIFF, dévoiler sa nouvelle vision, perspective. Notons que le CIFF draine, depuis ses débuts en 2006, des dizaines de milliers de festivaliers qui viennent communier lors de l’évènement, pas simplement pour le développement de la scène culturel de Goma et du Nord-Kivu, mais également pour la paix dans cette partie du pays très meurtrie par des guerres à répétition depuis plus de 15 ans.

Goma Capital de Cinéma: Un tremplin pour le cinéma de bonne qualité

Réunis désormais dans une corporation pour une vision collective, celle de redorer l’image du Cinéma à Goma, cinéastes et réalisateurs, sous la propulsion de leur partenaire CIFF, envisagent la création d’une industrie cinématographique à Goma.

Goma Capital du Cinéma dans une emission avec la rtnc

Goma Capital du Cinéma dans une emission avec la rtnc/Goma

Par Jean-fraterne RUYANGE

Dans une émission accordée à la Radio Télévision Nationale Congolaise ce 29 Juin 2016, cinéastes et réalisateurs de Goma ont parlé de leur alliance, de la vision qui les anime et de leur soutien pour le CIFF, Congo International Film Festival.

Tout en lançant un appel à la mobilisation total du public de Goma, les artistes cinéastes ont témoigné de la grandeur de l’apport de CIFF au développement du cinéma dans la ville de Goma : « le CIFF est une opportunité pour tout le monde car à part nous cinéastes qu’il ouvre à la scène international, le CIFF soutient et promeut d’autres artistes évoluant dans des domaines parallèles au notre. Grace à l’industrie cinématographique que nous allons mettre sur pied, à l’accompagnement du CIFF et aux ateliers que ce festival met à notre disposition, nous sommes surs de pouvoir remonter toutes les difficultés auxquelles nous nous butons actuellement », se rassure Chivas.

Seule une femme participe aux activités cinématographiques du CIFF

Rosalie Bachibola, seule femme actrice cinéaste prennant part aux activités du CIFF.JPG

Etant la seule femme de Goma prenant part aux activités du CIFF en tant que actrice réalisatrice, Rosalie Bachibola souligne les problèmes sociaux liés aux préjugés dont les femmes sont victimes : « Ici chez nous, quand on se donne aux activités artistiques étant femme, on est vu d’un mauvais œil. La société ne nous considère pas comme des vraies femmes et nous colle des connotations dégradantes et discourtoises. Musiciennes, danseuses, cinéastes, tous en sommes victimes que les moins résistantes se résolvent à s’écarter du monde artistique. »

Rappelons que « Le CIFF est un festival qui a été mis sur pieds en 2006 dans le contexte de redonner de l’espoir à la population de Goma et ses environs meurtrie par plus de deux décennies de guerre, sous la nomination de Salaam International Film Festival, SKIFF. C’est ainsi qu’ayant déjà boosté le cinéma à Goma, le festival est en train de s’étendre sur d’autres villes du pays. D’où le passage de sa nomination de SKIFF à CIFF », nous a confié Ganza Buroko, coordonnateur du CIFF.

Les objectifs de Goma Capital de Cinéma

Modogo Aaron, coordonnateur de Goma Capital de Cinéma, interrogé par Jean-fraterne Ruyange

Modogo Aaron, coordonnateur de Goma Capital de Cinéma, interrogé par Jean-fraterne Ruyange

De son coté, MODOGO Aaron définit Goma Capital de Cinéma comme étant « une dynamique des réalisateurs dont l’objectif est de promouvoir le cinéma à Goma et de créer un espace d’échange entre réalisateurs pour développer le moral cinématographique et produire un cinéma de qualité. »

Conscients de la lourdeur du travail qu’ils ont déjà amorcé les cinéastes et réalisateurs de Goma exhortent la population à s’intéresser aux films locaux et à les soutenir. Ils affirment aussi avoir des œuvres et productions convaincants, à la hauteur de Goma. « Qu’ils viennent vivre Goma Capital de Cinéma et ils se rendront compte d’eux même des merveilles de Goma Capital de Cinéma qu’ils ratent sans s’en rendre compte », promet Mufupa Swedi.

Soulignons enfin que, dans le cadre de la 11ème édition du CIFF, Goma Capital du Cinéma va projeter à Mbinza Hotel 11 films courts métrages ce dimanche 10 Juillet 2016 de 14h à 17h. L’entrée étant gratuite tout le monde est convié à y prendre part.